Bilan de l’essai en sérologie BVD 2017/2018

Cet essai a été réalisé avec l’objectif de mettre au point une méthode qui sera utilisée lorsque nous serons en fin de programme d’éradication de la BVD. A l’arrêt du dépistage BVD systématique des nouveaux nés, la surveillance en élevage se fera par la détection d’anticorps dirigés contre le virus sur de jeunes animaux non vaccinés (âgés de 6 à 24 mois). Cette recherche sérologique BVD, moins coûteuse que le dépistage des nouveaux nés, permet seulement de surveiller le non-retour du virus. Dans un troupeau où le virus BVD ne circule pas, les animaux ne doivent pas produire d’anticorps dirigés contre le virus BVD.

  • Description de l’essai

Les exploitations sollicitées pour cet essai dépistaient les nouveaux nés en BVD depuis plusieurs années, pour avoir du recul sur les données. Ainsi, une grande partie des animaux présents dans les élevages étaient connus non IPI et les résultats de dépistage des nouveaux nés étaient satisfaisants depuis plus d’un an. Nous avions donc connaissance que le virus BVD ne circulait pas dans les élevages sollicités.

Ainsi, 63 éleveurs répondant à ces critères ont été sollicités.

Pour chaque élevage, deux lots de dix génisses ont été prélevés :

  • un lot de dix femelles maximum de 6/12 mois nées sur l’exploitation, non vaccinées BVD
  • un lot de dix femelles maximum de plus de 12 mois nées sur l’exploitation, non vaccinées BVD.

Une recherche sérologique BVD a été réalisée en mélange (de 10 ou moins selon le lot) et en individuelle pour vérifier la concordance des résultats. La sérologie de mélange permet de réduire les coûts d’analyse.

  • Résultats obtenus

Parmi les 63 éleveurs sollicités, 40 ont donné un retour favorable et 36 ont fait réaliser les prises de sang sur les génisses. Des résultats pour 34 élevages et soixante-sept lots d’animaux ont été obtenus, soit 596 bovins testés. Seul un élevage a réalisé des prises de sang uniquement sur le lot des génisses de 6 mois, les autres étant vaccinées.

Concernant les résultats d’analyse, 26 élevages ont obtenu des résultats négatifs en sérologie indiquant l’absence de circulation du virus BVD sur les lots d’animaux testés.

En revanche, des animaux séropositifs ont été trouvés dans 8 élevages, dont un dans les deux lots de génisses (génisses de 6 mois et de 12 mois et plus). Seul le lot des plus âgées, potentiellement sorties en pâture, était concerné dans les 7 autres élevages.

La séropositivité (trace d’anticorps contre la BVD dans le sang) montre l’immunisation du bovin contre le virus, soit par la circulation du virus sauvage dans l’élevage ou le lot d’animaux, soit par la vaccination des bovins (vaccins marqueurs).

Ces 8 élevages ont été contactés pour essayer de comprendre les résultats obtenus.

Concernant la concordance des résultats individuels et en mélange, le résultat du mélange est positif même lorsqu’un seul bovin du lot est séropositif.

Voir le récapitulatif en annexe

tableau-rcapitulatif

  • Conclusion

L’essai est concluant dans un premier temps. Nous recommencerons à plus grande échelle l’hiver 2018/2019 pour pouvoir commencer si tout va bien à arrêter dans certains élevages le dépistage des petits veaux en 2019/2020.

 

Articles récents
Contactez -nous

Transmettez-nous votre demande et nous ne manquerons pas de vous rappelez !

Illisible ? Changez le texte en cliquant ici captcha txt