Sanipass, l’outil lorrain chez les Auvergnats

Sanipass, l’outil de gestion sanitaire des concours créé en 2013 par les GDS de Lorraine, a été utilisé pour la première fois et avec enthousiasme au Sommet de l’Elevage 2018, le plus grand rassemblement de bovins de France. Ci-dessous le ressenti des auvergnats sur leur première utilisation de l’outil.

« Nous recevons chaque année près de 1200 bovins au Sommet de l’Elevage, qu’il faut accueillir, pointer et vérifier en une seule journée » indique Denis BRUGIERE de l’EDE 63, commissaire bovins viande et responsable de l’accueil des bovins avec Sanipass. « Nous avions entendu parler de Sanipass à l’occasion de réunions nationales, nous nous sommes donc rapprochés des GDS de Lorraine créateurs de l’outil » renseigne-t-il. « Nous recherchions un outil informatique qui nous permette de dématérialiser la vérification sanitaire lors du déchargement des animaux, de fluidifier l’arrivée des animaux et de connaitre en temps réel les bovins déjà accueillis ou ceux encore à attendre, sans avoir à les compter sur une liste papier. Sanipass a complètement répondu à ces besoins et nous ne reviendrons plus en arrière ! ».

Utilisé pour la première fois au Sommet de l’élevage 2018, Denis BRUGIERE nous raconte comment l’outil a été accueilli par les éleveurs exposants : « Ils ont été agréablement surpris car ils avaient l’habitude d’attendre assez longtemps pour le déchargement de leurs animaux. Avant Sanipass, l’arrivée se faisait en deux étapes ; la vérification sanitaire se faisant en amont du point de déchargement. Avec sanipass, nous avons vérifié le sanitaire en même temps que la descente des animaux du camion. Les éleveurs ont également apprécié le fait qu’on ne leur demandait plus leurs papiers sanitaires, cela les a tranquillisés. Ils ont trouvé la démarche plutôt intelligente ».

Sanipass a également grandement facilité le déchargement pour les opérateurs GDS et EDE sur place : « Avant, il fallait courir de tente en tente, traverser la route, manipuler les certificats sanitaires, pointer les animaux sur des feuilles volantes, … Puis rassembler tous les listings des différents points de contrôle et tout repointer pour faire le point sur les arrivées, le tout avec les erreurs de lecture qui vont avec ! » explique Agnès GUILLAUME, conseillère santé animale en charge des concours au GDS 63. « Sanipass nous a changé la vie ! Le déchargement a été beaucoup plus fluide et sécurisé. Nous avions tous les bovins sur l’application tablette, avec la liste en temps réel des animaux arrivés. Tous les utilisateurs ont facilement pris en main l’outil et l’ont adopté ».

Le principe de Sanipass repose sur le travail des GDS départementaux en amont du concours. En effet, chaque GDS ayant des bovins participants doit indiquer à l’organisateur si les bovins inscrits répondent aux conditions sanitaires d’accès au concours. Cela permet à l’opérateur sur place d’alléger les contrôles au déchargement grâce à la remontée sur la tablette de l’ensemble de renseignements saisis par les GDS : « Tous les GDS ont globalement joué le jeu. Le travail en amont a été important pour nous pour préparer les listings et les mettre à disposition des GDS, mais on y gagne tellement au moment de l’arrivée ! »  indique Denis BRUGIERE. « Nous avons bénéficié d’un bon accompagnement de la part du GDS de Meurthe-et-Moselle à l’origine de la création de l’outil, ce qui nous a permis de prendre rapidement en main Sanipass ».

Pour conclure, Denis invite tous les GDS à venir voir le déchargement des animaux au prochain Sommet, pour se rendre compte du gain de temps et de la sécurité apportés par Sanipass.

 

  • Arrivées des bovins  au Sommet de l’Elevage 2018 par tranche horaire

A noter : cette année, 1240 animaux issus de 56 départements français et de pays étrangers ont été accueillis de 6h00 à 20h30, avec une moyenne de 80-90 bovins par heure, et un pic  à 200 bovins/heure. L’arrivée s’est faite en 3 points d’entrées et par équipes de deux personnes par entrée.

  • Arrivées des animaux au Sommet de l’Elevage 2018  (source : GDS 43)

  • Arrivées des bovins à Agrimax (source : GDS 57)

Articles récents
Contactez -nous

Transmettez-nous votre demande et nous ne manquerons pas de vous rappelez !

Illisible ? Changez le texte en cliquant ici captcha txt