Objectifs

  • Initialement, éradication du varron depuis 1993
  • Au final, maintien de l’éradication depuis 1998

Modalités

Plan de lutte volontaire en 1984, puis obligatoire en 1989, la prophylaxie hypodermose bovine est soumise à un arrêté ministériel, depuis le 6 mars 2002. Elle est gérée par GDS France.

Depuis 1997, le département des Vosges est en zone assainie. Tous les ans, le GDS contrôle, par sondage départemental, 200 élevages afin de maintenir la certification varron pour l’ensemble des cheptels adhérents :

  • Sur les sangs de prophylaxie
  • Sur les laits de grand mélange prélevés en janvier

Des contrôles spécifiques sont réalisés visuellement en cas de risques suspectés :

  • Résultats positifs sur le lait ou sur le sang
  • Introduction d’animaux issus de zones non assainies
  • Introduction d’animaux issus de pays à risque.
  • Introduction d’animaux issus de zones frontalières (zone frontalière à la Belgique toujours infestée).

D’autres contrôles peuvent être demandés si le GDS considère qu’il existe d’autres risques.

Le GDS est contrôlé tous les deux ans par un organisme certificateur, l’ACERSA, pour :

  • Vérifier que l’ensemble des démarches demandées soient réalisées
  • Vérifier que l’assainissement et les chiffres fournis soient bien gérés
  • S’assurer que la zone soit assainie
  • Octroyer la certification des cheptels « assainis en varron »

Au 1er janvier 2015, 1650 élevages vosgiens adhérents au STC sont certifiés « zone assainie varron ».

Financement

Le GDS des Vosges prend en charge la totalité des coûts du sondage et des contrôles orientés dans les cheptels vosgiens ; montant annuel d’environ 4 000 euros.

Contactez -nous

Transmettez-nous votre demande et nous ne manquerons pas de vous rappelez !

Illisible ? Changez le texte en cliquant ici captcha txt