Objectifs

  • Eradiquer l’I.B.R de tous les cheptels des Vosges
  • Protéger les cheptels certifiés en maîtrisant la circulation virale dans les cheptels positifs,
  • Eviter tout risque d’expression virale clinique,
  • Maîtriser les risques sanitaires à l’introduction de bovin,

Modalités

La prophylaxie de l’I.B.R. dans le département des Vosges a débuté en 1989 de manière volontaire, puis a été réglementée par arrêté préfectoral en décembre 2000.
Depuis le 27 novembre 2006, un arrêté ministériel fixe les mesures de prophylaxie collective de l’I.B.R. pour toute exploitation bovine située sur le territoire national.

En décembre 2015, un nouveau texte réglementaire définit une politique d’éradication de l’IBR.
Ce nouvel arrêté officialise le G.D.S. comme maître d’œuvre de cette éradication et définit les mesures obligatoires applicables dans tous les cheptels :

  • Dépistage annuel :
    – Par analyses sérologiques sur mélange de sérums, pratiquées sur les bovins de plus de 24 mois et supérieur à 12 mois dans les cheptels positifs
    – Par analyses sérologiques sur lait de tank pour les ateliers laitiers négatifs
  • Pour les cheptels non certifiés, obligation de prise de sang 14 jours avant la vente à d’estimation élevage
  • Tout bovin introduit doit provenir d’un élevage certifié ou doit être muni du résultat négatif de l’analyse avant la vente, quel que soit son âge. Il doit être isolé et être soumis à une recherche sérologique, 15 à 30 jours suivant sa livraison.
  • Tout bovin ayant présenté un résultat d’analyse individuelle non négatif doit être soumis à une vaccination contre l’I.B.R. dans le mois suivant la notification du résultat :
    – Primo-vaccination la première année,
    – Rappel selon les modalités de l’AMM du vaccin utilisé.

La vaccination doit être réalisée par un vétérinaire.

  • Tout bovin positif se verra attribuer une ASDA orange lui interdisant l’accès aux marches « élevage »

Les règles établies s’appliquent sans préjudice d’éventuelles dispositions plus contraignantes prévues pour les éleveurs engagés dans une démarche de certification.

Financement

(dans les élevages dont les pratiques sont conformes à la politique d’assainissement départementale)

Le G.D.S. aide techniquement au bon déroulement des prophylaxies (étude technique pour les nouvelles contaminations, suivi et assistance aux vaccinations en prophylaxie).
Pour 2016, il n’y a plus d’aide financière à la prophylaxie IBR. Seules les nouvelles contaminations pourront être partiellement aidées dans le cadre de la CSS, à condition que les protocoles d’introduction et d’isolement aient été respectés.

Contactez -nous

Transmettez-nous votre demande et nous ne manquerons pas de vous rappelez !

Illisible ? Changez le texte en cliquant ici captcha txt